Le chat du rabbin – Joann Sfar – 2002

Joann-Sfar

 

P4. La seule chose qui pourrait restreindre ma liberté absolue, ce serait qu’on me colle des baffes. Mais le rabbin me dit que la main humaine est un outil trop subtil pour qu’on tape les gens ou les chats avec.

 

P 11. La parole sert  à dire le monde, pas à le contrefaire.

 

P.25 mon maitre m’enseigne que le monde fut cree par dieu en sept jour il y a 5700 ans et des poussieres.  Je lui demande s’il se fiche de moi. Il me dit que peut etre les années n’ont de sens que si les hommes sont là pour les compter. Que peut etre 5700 ans c’est la date du premier calendrier.

 

P 27 La pensée occidentale est une machine prehensible, predatrice et en derniere analyse, destructrice, m’explique mon maitre….l’occidental veut resoudre le monde. Faire de l’un avec du multiple. C’est un leurre me dit le Rabbin.

 

P 28 Il me dit que je suis bien coupable d’avoir dissimulé ma connaissance en un moment ou elle me desservait.

 

P39 Je n’aime pas trop les jeunes hommes surtout quand ils se passionnent pour la religion. Ils la manipulent comme un instrument de pouvoir.

 

Vol 2

 

P17 quand les livres de prières sont vieux et inutilisables, on les porte en terre au cimetière comme s’ils étaient de vieux sages.